Alice au pays des zombies ; Gena Showalter

 

Chroniques de zombieland alice au pays des zombies

Alice au pays des zombies n’est pas une de ces enièmes histoire de reprise de contes qui sont exactement comme le comte, sauf dans le présent. Non, c’est beaucoup plus que ça ! C’est plutôt l’histoire d’une fille ordinaire qui devient une véritable guerrière. Un livre plutôt cool dans le genre.

 

SYNOPSIS

« Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies. »

 

MON AVIS

 

On va suivre Alice, jeune fille plutôt ordinaire (c’est ce qu’elle croit) qui perds toute sa famille de façon tragique et qui se retrouve donc à vivre chez ses grands parents… Plutôt sympa comme début d’histoire donc. Ajoutez à ça quelques zombies et vous avez le moyen d’avoir une héroïne bien pleurnicharde et particulièrement ennuyeuse. Mais ! (oui parce qu’il y a toujours un mais 😉 ) Alice est loin d’être comme ça.

Rapidement elle trouve un moyen de se battre pour sa vie, et pour la vie de ses proches. Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre. L’aspect groupe de guerrier ressort vraiment avec l’équipe de Cole. Et le personnage d’Alice, bien que beaucoup moins expérimentée, va se montrer motivée et attachante.

Rapidement, on se prend d’affection pour les différents personnages et pas mal de mystères planent sur ces zombies et leurs histoires.

 

Le suspens est bien maitrisé et on est très vite dans l’histoire. Le scénario est original et les personnages m’ont bien fait rire ! On pourrait croire que dans ce monde de zombie tout serait très sombres et dur. Et pourtant, j’ai passé pas mal de temps à rire devant mon livre. Et quand on ne sourit pas, on croise les doigts pour notre équipe de battants.

 

En bref, rien de trop sombre ou de trop déprimant, mais plutôt une histoire tout à fait palpitante avec des héros géniaux (qui laisse pourtant apparaître quelques défauts attendrissants) qui se battent coûte que coûte pour la survie de leur monde.

 

Donc si vous recherchez du fun, du badass et quelque chose d’un peu nouveau qui sort des sentiers battus : Prenez ce livre et lisez le 😉

Encore une fois, j’ai finis le livre en une nuit. Difficile de le poser ! Une fois que vous commencez, c’est addictif comme tout. J’attends avec impatience de pouvoir prendre le 2 et vous en parler.

 

Oh et puis, histoire d’amour mignonne comme tout au rendez-vous, parce que si vous faites abstraction du fait que Cole a un penchant tout à fait anti-mode pour les casquettes, il est plutôt pas mal ;).

Non parce que si vous le voyez comme ça, c’est cool, même plutôt très cool.Seulement dans ma tête, casquette + Homme =

Ou

Alors je pense que vous comprenez que je me sois mise à imaginer Cole sans casquette 😉 !

Et le mystère qui plane autour de ces deux là est vraiment génial.

Passez par ici si vous souhaitez vous le procurer !
Alice au pays des zombies ; Gena Showalter

 

 

EXTRAIT FAVORIS

 

« – Etes-vous entrain de suggérer que je suis de mèche avec les zombies? Que je les ai payés pour feindre de m’attaquer afin de vous obliger à me laisser rejoindre vos rangs?
– Est-ce le cas? à interrogé M. Holland.
– Mais évidemment, ai-je répondu d’une voix aigre-douce. Vous avez raison. J’ai dîné avec John Zombie la semaine dernière. On s’est régalés: steaks saignant et une bouteille de O positif. Il m’a révélé tous ses secrets, mais c’est bien dommage: je lui ai promis que je ne dirais rien. En échange, je lui ai demandé de réunir ses meilleurs potes pour me courir après dans le jardin de ma copine. Oh! Et puis, bien sûr, je leur ai dit que ça ne me posait aucun problème qu’il me prennent comme amuse-gueule. De toute façon, garder ses organes sur soi est totalement ringard, non? »

 

Merci de m’avoir lu ! Je vous souhaite un joyeux noël un peu en retard, et on se revoit bientôt :).

 

Et bonne lecture ! Des bisouuus,

Lisa

Booksandchocolate

Amatrice de livre comme de chocolat au delà de la limite du raisonnable !
Je dévore les deux sans compter et ma meilleure amie est ma carte de médiathèque … ;)

Laisser un commentaire