Le Joyau 1 ; Amy Ewing

 

Le joyau tome 1

Cette dystopie m’a tout d’abord tenté de par sa sublime couverture, qui m’a beaucoup fait pensé à La sélection ! Le joyau est d’ailleurs tout à fait dans le même genre, un genre qui je dois dire m’a plu. Ces histoires de royauté finissent toujours par me fasciner.

Nous parlerons ici d’amour, de destin, et surtout de liberté. Liberté de vivre, mais surtout d’aimer 😉

 

SYNOPSIS

« Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez.

Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.

Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance…

Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet-le lot 197, son nom officiel- va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.

C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers… »

 

MON AVIS

 

Ce livre est vraiment sympa, j’ai passé un très bon moment à le lire et je dois dire qu’il est plutôt addictif !

 

L’héroïne, Violet ou le lot 197 pour les puriste est vraiment attachante. Depuis le départ de l’histoire elle se pose des questions, elle a peur et surtout elle se refuse à se plier aux règles. Quelque chose que nous ne ferions pas tous face au genre de personne à qui elle a a faire n’est ce pas ? 😉

 

Les personnages sont tous géniaux, même la royauté, aussi horrible soit elle, est parfaitement décrits. On s’y croirait, malgré quelques longueurs l’histoire est palpitante ! Je n’ai pas pu poser le livre avant de l’avoir fini, encore une fois le marque page a été inutile 😉 (C’est à se demander pourquoi on en a non ?). On est, comme dans la sélection, dans une cage dorée. Un monde horrible couvert d’or et de diamant ou l’héroïne est bloquée, ici non pas pour servir de prochaine reine (ce qui est quand même assez commode finalement) mais plutôt pour devenir mère porteuse… Et ceci totalement contre sa volonté. Affreux vous dites ? Et bien vous ne croyez pas si bien dire 🙁 !

 

Même si l’histoire d’amour peut sembler au premier abord assez brusque, on comprend parfaitement au vu de la situation. Imaginez vous, adolescente et mère porteuse de force. Je me dis qu’à la place de Violet je ressentirais aussi cette espèce d’urgence de tout vivre, tout voir avant le moment fatal. Parce que ce n’est pas qu’être mère porteuse, que se passe t’il ensuite ? Il y a foule de mystère dans ce livre, c’est ce qui me donne énormément envie de lire la suite.

Et puis Ash. Qui ne craquerait pas ? Pour celles et ceux qui l’ont lu, que pensez vous de lui ?

Il m’a beaucoup plu, je l’ai trouvé sincère, particulièrement doux et compréhensif (Il me rappelle un peu Bishop dans the book of Ivy pour ceux et celles qui connaissent 😉 ) sans compter que lui aussi est dans une situation horrible… La description des sentiments nous met complètement à la place de Violet, j’ai apprécié l’écriture particulièrement dans ces moments.

La seule chose qui me déçoit un peu c’est de ne pas en savoir plus sur les autres personnages ! C’est frustrant, d’ou la volonté de lire la suite …

 

Bref si vous le voyez à la bibliothèque n’hésitez pas à le prendre et surtout prenez la suite en même temps, ça risque d’être dur d’attendre sinon 😉 !

 

Sinon, vous pouvez le trouver ici :
Le Joyau ; Amy Ewing

 

EXTRAIT FAVORIS

 

« Nous aurons tout. Absolument tout.

Sauf notre liberté. Étrangement, on oublie toujours de nous mentionner ce détail. »

 

 

Merci de m’avoir lu, n’hésitez pas à laisser votre avis ou vos questions par commentaires,

A bientôt et bonne lecture,

Lisa 🙂

Booksandchocolate
Amatrice de livre comme de chocolat au delà de la limite du raisonnable ! Je dévore les deux sans compter et ma meilleure amie est ma carte de médiathèque ... ;)

Laisser un commentaire