Songe à la douceur ; Clémentine Beauvais

 

Songe à la douceur

 

 

Ce livre m’a terriblement intriguée quand j’ai vu que c’était écrit en vers et je n’ai pas hésité longtemps avant de l’acheter pour vous parler de cette expérience. Et je n’en suis finalement pas (du tout) déçue !

 

 

SYNOPSIS

« Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans, à ce moment-là d’une vie, peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie. »

 

MON AVIS

 

Il faut commencer par partir sans a priori quand vous vous mettez à lire un livre comme celui-ci. Tout simplement parce que

l’écriture en poésie,

c’est un peu …

perturbant

n’est-ce pas ? 😉

Alors je vous conseille de démarrer avec l’esprit relativement ouvert ! Vous remarquerez vite que finalement, cette façon originale de raconter une histoire (il faut dire que ça n’est plus vraiment de notre temps) met vraiment en avant la valeur des mots. Ça rend chaque phrase bien plus importante que l’on aurait pu la trouver dans un texte « normal ». Au final, j’ai donc trouvé ce livre extrêmement sensible et très vrai grâce à cette écriture –je crois-.

 

J’ai également particulièrement apprécié la justesse des personnages qui sont très réussi ! Leurs caractères sont géniaux et la façon dont ils évoluent en vieillissant magnifique. En fait, cette histoire n’a rien de particulièrement sublime en soit, c’est plus la mise en forme et la façon dont l’auteure nous représente la vie, les personnages qui m’a complètement fait tomber sous le charme.

 

Ce livre rend tellement bien la réalité qu’il en devient tout à fait poétique (en dehors du format du texte qui bien sûr est poétique). J’étais au fond du désespoir quand le personnage l’était, follement amoureuse en même temps que lui. C’est un livre qui m’a fait ressentir pas mal d’émotions et ça m’a beaucoup plu !

 

Surtout que ce genre de livre n’est absolument pas habituel ! C’était donc une expérience complètement nouvelle et laissez-moi vous dire que j’adore, j’adhère complètement !  😀

D’autant plus qu’il y a un très bon suspens ! Par contre à la fin je suis restée sur ma faim … C’est le seul petit point négatif mais ça ne nuit pas à l’histoire finalement, si vous passez par là et que vous l’avez lu, dites-moi ce que vous en pensez 😉 !

 

EXTRAIT FAVORI

 

«  Eugène regarde Tatiana regarder l’insecte, se demande ce qu’elle trouve à ce minuscule marathon,

à la chatouille de ces toutes petites pattes;

peut-être cette opiniâtreté,

ce fonçage en ligne droite,

cette éternelle et rectiligne décision,

l’aide à tracer la route de ses idées à elle ?

Ses idées,

ce sont celles de quelqu’un qui ne pense pas

à l’implosion du soleil,

et il y a donc bien des choses qu’elle espère

et qui l’apeurent ;

Eugène aime sa manière cahotante de les présenter.

(…)

Eugène, depuis longtemps, ne trouve plus rien angoissant

ni, d’ailleurs, digne qu’on en profite,

mais pour une raison ou pour une autre, il ne veut pas désillusionner Tatiana,

lui dire que ses inquiétudes sont une perte de temps, ses rêves des fables :

charitablement, il la laisse penser que tout cela est important. »

 

Passez par ici pour vous le procurer !

Songe à la douceur ; Clémentine Beauvais
Et sur ce, je vous souhaite une très bonne lecture et à bientôt,

Lisa

Booksandchocolate
Amatrice de livre comme de chocolat au delà de la limite du raisonnable ! Je dévore les deux sans compter et ma meilleure amie est ma carte de médiathèque ... ;)

Laisser un commentaire