The Book of Ivy, Amy Engel, Tome 1

The book of ivy

The book of ivy, un univers à part.

SYNOPSIS

« Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdue. Aujourd’hui, les fils et filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçons qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. »

MON AVIS

Bonjour à tous, voici mon premier article qui lance le coup d’envoi de ce blog de lecture ! 🙂

 

J’ai choisi aujourd’hui de vous parler d’un livre que j’ai récemment lu et que j’ai tout particulièrement apprécié.

Au premier abord, on pourrait croire qu’on se lance dans une dystopie comme tant d’autre, fin du monde après une énième guerre mondiale qui a décimée la population blaaa blaaa blaaa me suis-je dis !

Mais voilà, ce livre est bien différent et nous plonge dans un univers totalement nouveau.

On se met rapidement dans la peau d’Ivy, dont le devoir est de tuer Bishop, le fils du président qu’elle a du épouser par un mariage arrangé. Et très vite, on se retrouve dans leur intimité. C’est d’ailleurs ce qui me plaît particulièrement dans ce livre. Contrairement à beaucoup d’histoire ou les personnages principaux ne se parlent pas ou peu, voir ne sont que rarement ensemble, Bishop et Ivy passent tout le livre ensemble et seuls comme ils sont tout bonnement mariés de force. C’est donc particulièrement appréciable de voir la façon dont leur relation évolue, comme ils prennent le temps de se découvrir.

D’ailleurs, je m’attendais à ce qu’Ivy soit une réelle guerrière, le synopsis laisse penser qu’elle s’est préparée toute sa vie à ce moment et pourtant, on se retrouve face à une jeune fille de 16 ans, ni plus ni moins. Comme tout le monde elle a des sentiments, des peurs. J’ai été agréablement surprise par ce côté de sa personnalité car les guerrières sans peur c’est un peu irréaliste il faut se l’avouer et on se sent très proche d’elle grâce à ça !

Le personnage de Bishop est en fait loin d’être le monstre qu’on lui a décrit avant son mariage, et elle se retrouve rapidement à ne pas savoir quoi faire : doit elle se laisser influencer par son père et sa sœur et faire ce qui était son devoir depuis le début ? Ou doit elle faire confiance au mystérieux Bishop qui pourrait ne lui vouloir que du mal ?

Ivy est donc tiraillé durant la moitié du livre, découvrant ça et là des secrets sur son passé, sur sa famille, et voyant petit à petit que le monde n’est pas exactement comme on a toujours voulu lui faire croire. La tension est si importante que j’ai dévoré ce livre en quelques heures, avide de comprendre son monde et sa relation. La façon dont ce livre est écrit nous plonge réellement dans son histoire, quand elle a peur, moi aussi. Et j’ai eu littéralement l’impression d’être à sa place, les relations entre les personnages sont très bien tissées.

Amy Engel a très bien réussi ce pari de ne concentrer son histoire presque que sur Bishop et Ivy, car même si presque tout le livre se passe chez eux, l’histoire n’en est pas moins pleine de rebondissements.

COUVERTURE

Pour ce qui est de la couverture, je la trouve magnifique, même si pas forcément parfaitement en rapport avec le livre, sa robe de mariage est bleu clair, le blanc étant cher et plutôt rare, et elle n’a pas de dague dans l’histoire. J’imagine que cette couverture est là simplement pour planter le décor, et ça me va très bien 😉 , d’autant plus qu’elle ne nous impose pas le visage d’Ivy, je ne sais pas si je suis la seule à ressentir ça mais quand je vois le visage de la personne sur la couverture ça me perturbe beaucoup. Comme si on m’enlevait le plaisir de me l’imaginer. C’est encore pire quand je m’imagine la personne entièrement différente de la couverture.. Aaaah ces problèmes de lectrice ;).

Finalement, ce livre nous emporte dans cet univers de trahison et d’injustice, on se rebelle rapidement avec Ivy, mais je vous assure que rien ne vous prépare à la fin de ce livre. J’étais tout bonnement renversée à l’idée de ce qu’elle avait fait, impossible de ne pas prendre le suivant, malheureusement celui ci n’est pas encore disponible dans ma bibliothèque et je vais donc devoir supporter l’attente … Mais dès que ce dernier sera disponible, je vous ferais un point dessus !

La petite note plus négative pour la fin c’est que ce livre n’est pas réellement profond, il reste relativement simple, Bishop reste insondable pendant presque tout le livre (mais on l’aime quand même) et peu de personnages sont présents. Pour autant (et c’est bien la première fois) ça ne m’a pas particulièrement dérangé, j’attends de voir ce que le deux nous réserve !

 

J’espère que vous aussi ce livre vous à tenu en haleine et que vous avez également apprécié cette relation pour le moins différente entre Bishop et Ivy, je trouve d’ailleurs qu’un livre du point de vue de Bishop serait pas mal qu’en pensez vous ?

 

N’hésitez surtout pas à commenter pour me poser une question ou pour me proposer un livre à lire ! Je suis prête à lire presque n’importe quoi et suis là pour répondre à vos questions !

Si la lecture de ce livre vous tente, il est à vendre ici sur amazon :

The Book of Ivy; Amy Engel

 

A bientôt ! :*

Lisa

Booksandchocolate
Amatrice de livre comme de chocolat au delà de la limite du raisonnable ! Je dévore les deux sans compter et ma meilleure amie est ma carte de médiathèque ... ;)

4 commentaires

Laisser un commentaire