Ces trois déceptions

 

 

Le mois dernier, j’ai pas mal lu. Et parmi ces livres… et bien, il y en a malheureusement plusieurs qui ne m’ont fait ni chaud ni froid. Je n’irais pourtant pas jusqu’à dire qu’ils sont nécessairement mauvais (attention). Cependant je n’ai pas plus aimé leur lecture qu’autre chose. Douce revanche et la force d’un rêve de Nora Roberts, ainsi qu’un Amour de geek de Luc Blanvillain. Autant vous dire que je n’avais pas énormément d’espoir non plus en les prenant.

Douce revanche

« La presse people est en ébullition : la plus belle femme du monde, la star Phoebe Spring, épouse Abdul ibn Faisal Rahman, le roi du Jaquir, un royaume niche dans les sables du désert. En gage de son amour, Abdul offre à sa promise le fabuleux collier Le Soleil et la Lune.
Un vrai conte de fées.
Qui tourne bientôt au cauchemar. Car Phoebe n’a pu donner qu’une fille au roi. Méprisée, brutalisée, reléguée au fond du harem, la belle Phoebe n’a plus qu’une obsession : s’évader avec Adrianne, sa fille adorée. Des années plus tard, Phoebe et Adrianne ont enfin réussi à se libérer du joug d’Abdul. Adrianne n’a plus qu’une idée en tête : se venger de son père en lui dérobant Le Soleil et la Lune. Elle ignore qu’elle est suivie comme son ombre par le plus séduisant des policiers… »

Mon avis

 

Si vous me suivez depuis quelque temps, vous savez que j’aime beaucoup Nora Roberts. Non pas qu’elle soit une auteure de génie non plus, mais je dois dire que j’apprécie toujours de prendre ses livres parce qu’ils sont rassurants. On sait toujours comment ça va finir, on est bien dedans. En bref c’est vraiment de la lecture confort et sans prise de tête vous voyez ?

 

Et bien ici non. Ce livre ci part dans une histoire de revanche malsaine par rapport à un père abusif. Et je ne sais pas très bien ou j’ai lâché mais j’avoue ne pas avoir été convaincu. Difficile de se prendre dans l’histoire quand on ne comprend pas vraiment les motivations du personnage principal. J’ai fini par survoler un peu le livre, je l’ai fini uniquement pour l’histoire d’amour qui était je dois dire plutôt mignonne. Il ne faudrait pas enlever ça à Nora Roberts, c’est là qu’elle excelle ;).

Donc Adrianne est mignonne mais l’histoire ne m’a clairement pas emporté.

 

Un amour de geek

« Thomas est un geek.

Un quoi ?

Un geek. C’est-à-dire un nolife qui fragge comme il respire, slappe les cheaters et bizute les noobs.

Si vous n’y comprenez rien, c’est que vous êtes un pauvre parent, perdu dans la réalité. Mais si, comme Thomas, vous passez vos nuits devant l’écran à dégommer des crâs, à assiéger les donjons d’Azeroth, à diriger des guildes, vous savez ce que vivre veut dire.

Dans son monde Haute Définition, Thomas échappe aux êtres désagréables qui grouillent « in real life » : les nazes du lycée, l’odieux Latreille, Mme Friol, la prof de français fan de gros bouquins bourrés de descriptions. Il supporte même ses parents, leurs gratins bios et sa petite soeur Pauline.

Alors ? Où est le problème ?

Le problème, c’est Esther dont Thomas est bêtement tombé amoureux.

Esther qui voltige sur le dos des chevaux, aime la lumière dans les arbres et rêve de vrais voyages.

Esther qui déteste les ordinateurs et ne sortira avec lui que s’il cesse d’être un nolife et jure de ne plus s’approcher d’un écran.

Thomas relèvera-t-il l’impossible défi ? »

Mon avis

 

Oui ok ok. J’admets que vu la couverture et le synopsis j’aurais très bien pu me douter de la teneur de ce livre. Sans compter que je l’ai trouvé au rayon jeunesse (enfin, tant d’autres viennent de là et sont merveilleux). Mais je me suis dis « pourquoi pas ? ». On dit bien qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, et bien je l’ai fait. Ça aurait pu être génial.

Sauf que ce livre est une histoire d’amour.

Et que tout est bien sauf l’histoire d’amour.

Là vous vous dites « ah oui quand même ». Et oui, quand même. J’ai rigolé devant le livre, c’était vraiment drôle et la relation entre Thomas et sa sœur est craquante. La vie de famille est bien décrite, les histoires de lycée aussi sont sympa et apporte un peu de suspens.

Mais franchement dites-moi qui demande à quelqu’un d’abandonner sa passion s’il l’aime ?

Surtout pour un amour de lycée comme ça. Esther ne m’a pas du tout convaincu, elle est chiante, vraiment pas aussi cool que Thomas. Difficile de comprendre le pourquoi du comment de leur amour. Et Thomas lui-même ne comprends pas. Je suis perplexe.

C’était finalement très moyen car quand même réellement écrit pour la jeunesse, c’était fluide et léger. C’est déjà ça ;).

Extrait

« Il faut suivre l’exemple de gens comme Jésus, Gandhi ou Luther King. Ne jamais répondre. Tendre l’autre joue. Quand on te fout un gnon, tu balances de l’amour.

– Tu sais comment ils ont fini ?

– Je sais. Massacrés. Tous les trois. Mais quand même. »

 

La force d’un rêve

« A New York où elle a intégré la troupe de Nikolai Davidov, Ruth Bannion est en train de réaliser le rêve de sa vie : devenir une danseuse de renommée internationale. Et tandis qu’elle consacre tout son temps à la scène, elle ne songe guère à l’amour.
Jusqu’au jour où, tandis qu’elle danse avec Nikolai un pas de deux d’une sensualité extrême, la vérité s’impose à elle : cet homme qu’elle côtoie chaque jour, qu’elle admire et déteste parfois, elle est tombée amoureuse de lui. Et tandis que son coeur s’affole et que le désir la fait chanceler, un autre sentiment l’envahit : la peur que Nikolai ne l’aime pas, qu’il la repousse et lui préfère l’une de ses nombreuses conquêtes… »

Mon avis

 

C’est ici que je mets le holà à Nora Roberts. C’est bien d’écrire beaucoup de livres (et dieu sait que j’en aime énormément d’elle), c’est mieux d’en écrire des bons.

J’ai rarement été aussi peu emporté par un livre d’elle. C’est d’un ennui fulgurant. Je ne sais pas trop pourquoi j’ai terminé le livre d’ailleurs. Ce n’est même pas que c’était mauvais, ça n’était simplement pas bon.

 

 

Il y a beaucoup d’incohérence, de petits trucs qui m’ont dérangé. Déjà, d’un seul coup ils s’aiment alors qu’ils se connaissent depuis des années ? Et est-ce seulement moi ou cet homme n’a aucun charisme ? Quant à elle… Elle est simplement inintéressante.

 

Je dois dire que ça me déçoit beaucoup de l’auteure qui a l’habitude de sortir des romans avec des personnages géniaux et auxquels je m’attache habituellement très vite.

Malheureusement, pas cette fois …

Ça ne m’empêchera pas de continuer à la lire cependant ;).

Je vous souhaite à toutes et à tous de bonnes lecture et à bientôt

Lisa

Booksandchocolate
Amatrice de livre comme de chocolat au delà de la limite du raisonnable ! Je dévore les deux sans compter et ma meilleure amie est ma carte de médiathèque ... ;)

Laisser un commentaire